News

Tennis en fauteuil roulant - Une semaine tennistique de haut vol au Belgian Open

L'élite mondiale du tennis en fauteuil roulant s'était donnée rendez-vous ce week-end à Jambes, sur les courts du TC Géronsart, à l'occasion du Belgian Open.

Côté belge, c'est chaque année l'occasion d'un tournoi 'à domicile' pour Justin Peraux, qui s'entraine quotidiennement sur ces courts. Pour Joachim Gérard, c'est 'en famille' qu'il dispute ce tournoi, organisé en partie par son frère, Mathias.

Niveau sportif, c'est chaque fois aussi un bel objectif pour Joachim Gérard qui n'a encore jamais réussi à accrocher ce tournoi dont il rêve à son palmarès. Cette année, c'était le tournoi de reprise après son opération à l'épaule.


Justin démarre fort son tournoi. Face à Joeri Van Assche, il remporte le premier set sans trembler, 6-0. La deuxième manche est plus disputée, et le joueur flamand égalise à un set partout, 3-6. Dans le dernier set, Justin ne laisse pas passer sa chance. Il s'impose 6-3, et remporte ainsi son match deux sets à un.
La suite est par contre plus compliquée. En huitièmes de finale, il se retrouve face à Maripa. Le Sud-Africain, 6ème tête de série, est trop fort pour Justin, qui s'incline logiquement sur un double 6-0.

Pour Joachim, c'est l'inconnue. Après plus de trois mois sans tournoi, suite à son opération de l'épaule, c'est l'incertitude. Quel sera son état de forme, sa résistance physique?

Le premier tour se déroule très bien. Face au Français Chessel, Joachim ne fait pas dans la dentelle, et s'impose sur un double 6-0. Le deuxième tour est un peu plus disputé mais Joachim dispose du Grec Diamantis 6-3/6-4. Son quart de finale, face à Maripa, s'apparente à un premier vrai test. Une fois encore, Joachim joue juste et s'impose facilement 6-0/6-2. 
Le samedi, devant une foule impressionnante, Joachim voit le Français Peifer se dresser sur sa route. Rattrapé par l'enjeu et son désir ardent de 'bien faire', Joachim ne trouve pas ses marques. Le Français le balade et Joachim s'incline sur le score sévère de 6-1/6-2. 

Au final, c'est l'Argentin Gustavo Fernandez qui s'impose, pour la troisième année consécutive. 

  

< Retour