Cyclisme – Championnat du Monde

du 11 au 15 septembre 2019 Emmen (NED) 

Les Championnats de para-cyclisme se terminent à Emmen (NED) avec 5 médailles pour la Belgique, dont 3 médailles pour les coureurs de la Ligue Handisport Francophone.

Voici un résumé complet des cinq jours de compétition.

11 septembre:
Sous une pluie battante, le  Team Relay de handbike, composé de Jean-François Deberg, Christophe Hindricq et Jonas Van de Steene (Parantee-Psylos) décroche la 8ème place.

12 septembre:

Seul athlète de la Ligue Handisport Francophone en lice, Thibaut Thomanne (C1) termine à la 16ème place du contre-la-montre individuel.

13 septembre:

Lors de la troisième journée de compétition, le contre-la-montre des tricycles et des handbikes était au programme.
Cette épreuve a souri à Maxime Hordies (H1) qui prend la médaille d’argent au terme d’un parcours de 10,4km qu’il boucle en 22:04:29. Participant à ses deuxièmes mondiaux, Maxime avait montré ces derniers mois un grand état de forme, montant plusieurs fois sur les podiums en World Cup. Il confirme qu’il faudra désormais compter sur lui dans sa classe de handicap.

Maxime Hordies :
« Je suis satisfait et heureux. Je récolte les fruits d’une saison durant laquelle j’ai travaillé dur. Je veux aussi remercier ceux qui m’ont soutenu et m’ont aidé à élever mon niveau. Ma famille est ici, je suis très content de pouvoir partager mon bonheur avec eux. »

Raphaël Blaise (T2) se classe 10ème et Jean-François Deberg (H3) 13ème. Christophe Hindricq (H2) ne prend malheureusement pas le départ suite à un problème mécanique.

14 septembre:

Thibaut Thomanne (C1) termine à une belle 12ème place dans la course en ligne, un résultat très encourageant pour ses premiers Mondiaux.

15 septembre:

Maxime Hordies (H1) est  sacré champion du monde de la course en ligne. Dès le deuxième tour, Maxime et le solide Italien Fabrizio Cornegliani, champion du monde en contre-la-montre, s’échappent  du reste du groupe. L’Italien mène le tempo, faisant la course, suivi de près par notre compatriote. Le long sprint a finalement raison de Cornegliani. Pour la première fois de sa jeune carrière, Maxime Hordies enfile donc le maillot arc-en-ciel.

Maxime Hordies après la course : « Je devais constamment continuer à y croire. C’est incroyable comme ces courses se jouent au mental. J’ai encore du mal à réaliser. Quand j’enfilerai le maillot, là je vais percuter. »

Dans la même course, Christophe Hindricq (H2), se classe à une belle 8ème place après avoir sprinté pour tenter de décrocher la sixième place tandis que dans la matinée, Raphaël Blaise (T2) avait du abandonner après quelques minutes de course suite à une lourde chute.

Dernier Belge en lice lors de cette dernière journée, Jean-François Deberg avait une grande pression sur ses épaules au départ de la course en ligne en classe H3. L’athlète de Baelen était détenteur du titre, qu’il avait remporté l’année dernière au sprint à Maniago. Il intègre dès le début de course le groupe de tête, qui termine au sprint. Lors de ce dernier, l’Allemand Vico Merklein, dominant sur de nombreuses courses en 2019, est le plus rapide et Jean-François passe la ligne dans son sillage et devient vice-champion du monde.

Jean François Deberg : « Je suis satisfait car mon objectif était un podium. J’espérais l’or, car une fois qu’on a porté le maillot de champion du monde, on ne veut plus le lâcher. Mais je me contenterai de l’argent. »

Notre pays n’avait encore jamais auparavant ramené autant de médailles des Championnats du monde de para-cyclisme.

  • Partager sur

  • Envoyer un mail

Inscription à la newsletter