Accueil des réfugiés ukrainiens dans votre club sportif : ce qu’il faut savoir !

22 mars 2022   Actu LHF

Le statut particulier des réfugiés en provenance d’Ukraine entraîne de nouveaux questionnements dans le chef des gestionnaires d’organisations sportives, soucieux d’accueillir dans les meilleures conditions ce public nouveau, principalement composé d’enfants et d’adolescents.

Comme la Ministre Valérie Glatigny l’a récemment souligné lors d’une réunion qui s’est tenue avec les fédérations sportives et l’AES-AISF : « Le sport peut être un formidable vecteur d’intégration et d’acclimatation ».

Encore faut-il que cette intégration puisse s’effectuer dans les meilleures conditions, en toute sécurité, passons en revue quelques questions qui peuvent vous concerner.

Si j’accueille un sportif dans mon organisation, est-il bien assuré ? Peut-il bénéficier du remboursement des soins médicaux ?

Depuis le 7 mars, tous les réfugiés en provenance d’Ukraine doivent s’identifier auprès du centre d’enregistrement (situé à l’heure actuelle dans le Palais 8 sur le plateau du Heysel à Bruxelles) où ils reçoivent une attestation de protection temporaire.
Suite à cela, comme tout autre sportif, ces personnes peuvent bénéficier de la couverture de la licence sportive délivrée par la Ligue Handisport Francophone, dans les conditions habituelles et sous réserve d’une affiliation préalable.
Cependant, en fonction des disciplines sportives, des dispositions réglementaires, propres à chaque fédération, peuvent exister. N’hésitez pas à nous contacter sur les éventuelles conditions à remplir pour les affiliations.
Par ailleurs, il existe une incertitude quant à la pratique sportive en dehors de toute affiliation à un club (par exemple, dans le cadre d’activités organisées directement par un centre sportif). Dans ce contexte, nous conseillons aux opérateurs de prendre contact avec leur assureur afin de savoir si les sportifs qu’ils accueillent sont bien couverts.

En ce qui concerne, plus particulièrement, le remboursement des soins médicaux (l’assurance intervenant habituellement en sus du remboursement de la mutuelle), le certificat de protection temporaire délivré aux réfugiés leur permet de s’inscrire à une mutuelle. Le cas échéant, ils peuvent également bénéficier de l’aide du CPAS (source : https://info-ukraine.be/fr/aide-en-belgique/soins-medicaux-refugies-ukrainiens).

Un réfugié peut-il exercer une activité bénévole ?

A l’instar des demandeurs d’asile, ces réfugiés sont autorisés à effectuer des activités bénévoles, dans le cadre de la Loi du 3 Juillet 2005.

La Plateforme Francophone du Volontariat (au sein de laquelle l’AES-AISF représente le monde sportif) est la ressource à consulter en la matière, nous vous invitons à visiter leur site :
https://www.levolontariat.be/qui-peut-etre-volontaire
https://www.levolontariat.be/la-boite-outils-du-volontariat-des-personnes-primo-arrivantes
https://www.levolontariat.be/depliant-multilingue-le-volontariat-en-belgique

Toujours à l’aide de l’attestation de protection temporaire, les réfugiés peuvent obtenir auprès de l’administration communale de leur lieu de résidence une “carte de séjour électronique A”. Vous pourrez immédiatement engager un réfugié disposant de ce document.

Attention cependant, ce statut de déplacé n’est octroyé que pour une durée limitée à un an. Une fois son statut expiré, la personne devra suivre la procédure classique pour pouvoir continuer à résider et à travailler en Belgique.

Où puis-je trouver des informations pour aider les réfugiés qui s’adressent à moi ?

Consultez le site mis en place par le gouvernement : https://info-ukraine.be/fr/aide-en-belgique ou votre commune.

  • Partager sur

  • Envoyer un mail

Inscription à la newsletter