Jeux Paralympiques de Tokyo – Superbe bilan pour les athlètes de la LHF

16 septembre 2021   Actu LHF, Sport de haut niveau

Les Jeux Paralympiques se sont clôturés en apothéose avec la cérémonie de clôture le dimanche 5 septembre dans le Stade Olympique de Tokyo et l’heure est déjà aux bilans et aux perspectives d’avenir pour les athlètes de la Ligue Handisport Francophone.

11 athlètes de la LHF faisaient partie de la délégation belge à Tokyo et le bilan de leurs prestations est très positif !

Nous commençons évidemment par les cinq superbes médailles remportées par trois de nos athlètes.

  • Michèle George (équitation, Grade V): deux médailles d’or en para-dressage (Individual Test et Freestyle)
  • Roger Habsch (athlétisme, T51): deux médailles de bronze sur 100m et 200m
  • Maxime Hordies (cyclisme, H1): une médaille de bronze dans le contre-la-montre

Et nous pouvons également ajouter au compteur des athlètes LHF:

  • Cinq places individuelles dans le Top 8:
    • Barbara Minecci (équitation, Grade III):  4ème place dans le Freestyle  et 6ème place dans l’Individual Test
    • Jean-François Deberg (cyclisme, H3): 5ème place dans la course sur route et 8ème place dans le contre-la-montre
    • Maxime Hordies (cyclisme, H1): 6ème place dans la course sur route
  • Quatre places par équipe dans le Top 8:
    • Belgian Bulls: quart de finale et 6ème place du tournoi de goalball (avec Klison Mapreni et Wassime Amnir)
    • Equipe de para-dressage: 5ème place du Team Test (avec Michèle George et Barbara Minneci)
    • Team relay handbike: 8ème place (avec Jean-François Deberg)
    • Double tennis: quart de finale (avec Joachim Gerard)

Sans oublier Piotr Van Montagu (tir à l’arc), Aymeric Parmentier (natation) et Tatyana Lebrun (natation) dont c’était la première expérience aux Jeux Paralympiques et qui ont donné le meilleur d’eux-mêmes à Tokyo. Piotr se qualifie pour les 1/8ème de finale en compound, Aymeric termine 10ème du 100m brasse (SB14) et Tatyana 11ème du 100m brasse (SB9), à seulement 16 ans.

Nous avons rencontré notre Présidente Anne d’Ieteren et notre Directrice Technique Sabrina Rys qui se réjouissent évidemment de ces excellents résultats, dressent le bilan de Tokyo 2020 et se tournent déjà avec ambition vers les Jeux de Paris 2024. 

Anne d’Ieteren (Présidente): ” On peut revenir de Tokyo très satisfaits des résultats des athlètes de la LHF. Sur 11 athlètes qui participaient, revenir avec 5 médailles et 9 places dans le Top 8, c’est évidemment formidable! On aurait peut-être pu encore faire mieux mais ce résultat répond malgré tout à nos attentes. Si certains soucis de matériel avaient été évités, cela aurait peut-être pu changer la couleur de certaines médailles. Je pense notamment à Maxime Hordies, victime d’un accident de la route en Belgique 10 jours avant les Jeux et dont le handbike a été complètement détruit. J’ai également une pensée pour Roger Habsch dont la chaise a été saccagée à Tokyo dans les jours qui ont précédés ses deux courses. J’ai vraiment été impressionnée par la mentalité de nos athlètes dans ce contexte difficile. Il y avait un excellent esprit d’équipe entre eux et avec le staff. Et je voudrais aussi remercier chaleureusement la population japonaise d’avoir soutenu l’organisation des Jeux Paralympiques  et la ville de Tokyo en particulier d’avoir fait le choix de maintenir ces Jeux malgré une contexte extrêmement compliqué. Ces Jeux étaient fabuleux mais ce n’est pas dans mon tempérament de regarder derrière moi… Paris 2024, c’est dans moins de 3 ans maintenant. Donc on doit déjà s’y atteler pour faire encore mieux et notamment en professionnalisant davantage l’encadrement et les cellules autour des athlètes, en leur permettant notamment d’aller voir ce qui se fait de mieux à l’étranger. Participer à davantage de compétitions internationales pour mieux se classer dans les rankings et décrocher des places de quota sera aussi très important. Nous espérons évidemment que nous pourrons obtenir des budgets supplémentaires pour cela. Paris est à côté donc il faut qu’on profite de cette opportunité pour encore optimaliser les performances de nos athlètes en les soutenant au maximum afin de réaliser leur rêve. Tout en n’oubliant pas de former les cadres sportifs de demain pour pérenniser les bons résultats. Car au final, au delà des médailles, les bons résultats obtenus aux Jeux montrent aux personnes en situation du handicap que tout est possible et les sensibilisent à la pratique sportive. Nos athlètes sont en effet des exemples pour l’ensemble de la société et motivent la base de notre pyramide sportive. Et bien sûr, mon voeu le plus cher est que ces Jeux se déroulent dans des conditions plus humaines pour les athlètes, leur famille et leurs supporters à qui ils apportent tant de bonheur. Car ma devise est et restera:  “L’Union fait la force”. 

Sabrina Rys (Directrice Technique): “11 athlètes LHF, 5 médailles et 9 places dans le Top 8, c’est vraiment un excellent résultat ! Les objectifs optimistes fixés en début de paralympiade étaient de 10 sportifs aux Jeux et 5 médailles et on les dépasse légèrement. Michèle George était attendue et elle comble largement les attentes avec deux superbes médailles d’or sur son nouveau cheval Best of 8. Roger Habsch et Maxime Hordies espéraient peut-être une plus belle couleur que le bronze mais leurs trois médailles à tous les deux sont vraiment magnifiques pour leurs premiers Jeux !  Il y a également eu de très beaux Top 8 et des expériences très encourageantes pour le futur. Tous ces athlètes nous ont procuré de fantastiques émotions et évidemment, à côté des exploits sportifs, j’ai aussi une pensée pour Joachim Gerard que nous avons soutenu de notre mieux à Tokyo dans les épreuves qu’il a traversées. Maintenant, nous allons devoir rapidement nous tourner vers les Jeux de Paris 2024 qui auront lieu dans à peine 3 ans. On pourra bien sûr compter sur une très grande partie des sportifs qui étaient à Tokyo mais nous allons continuer à mettre un accent prioritaire sur la détection, la formation et la professionnalisation de l’encadrement pour viser l’excellence. Notre objectif pour Paris 2024 est ambitieux avec 15 sportifs sélectionnés et 7 médailles. Nous aurons évidemment besoin du soutien de tous nos partenaires pour y arriver mais si nous travaillons tous dans la même direction avec les anciens et les nouveaux athlètes qui arrivent, leur encadrement et leur club, cet objectif est tout à fait réaliste.”

Résultats complets
  • Partager sur

  • Envoyer un mail

Inscription à la newsletter