Athlétisme

L’athlétisme est la discipline la plus représentée aux Jeux Paralympiques. La multiplication du nombre de classifications fait que 15 courses de 100m ont lieu chez les hommes. Sport d’endurance, de force, de technique, les épreuves d’athlétisme sont très complètes et permettent une approche variée du sport. L’athlétisme est présent aux Jeux Paralympiques depuis la première édition, à Rome en 1960.

 

L’athlétisme est ouvert aux sportifs déficients visuels, physiques et intellectuels. C’est la discipline qui regroupe le plus d’épreuves. En sauts, lancers ou courses, les athlètes sont répartis dans 42 classes différentes.

Trouvez un club près de chez vous

Tout savoir sur l’athlétisme

L’athlétisme, discipline universelle, fait partie du programme paralympique depuis les premiers Jeux Paralympiques à Rome, en 1960.

L’athlétisme regroupe le plus grand nombre d’athlètes et d’épreuves : courses sur piste (sprint, demi-fond et fond), course sur route (marathon), sauts (hauteur, longueur et triple saut), lancers (disque, poids et javelot) et épreuves combinées (pentathlon).
Les règles techniques des compétitions d’athlétisme paralympique s’appuient sur celles de leurs homologues olympiques. Quelques adaptations sont nécessaires, comme par exemple les épreuves “guidées” des déficients visuels, les courses et les lancers en fauteuil roulant ou le poids des engins de lancer.
Au niveau international, l’athlétisme respecte les règles de l’I.A.A.F. (International Association of Athletics Federations) adaptées par l’IPC (International Paralymic Committee) suivant la classification fonctionnelle et médicale des athlètes.

Tous les groupes de déficients peuvent pratiquer l’athlétisme. Un système combinant une lettre et un nombre les distingue. Selon leur classification, les athlètes participent aux épreuves assis ou debout, avec une prothèse ou un fauteuil, …
La lettre :

  • « F » comme « Field », épreuves de lancers
  • « T » comme « Track », épreuves de courses et de sauts
Le nombre (moins le nombre est élevé plus la perte fonctionnelle est lourde) :


COURSES ET SAUTS

11 à 13 : athlètes avec une déficience visuelle

20 : athlètes avec une déficience intellectuelle

32 à 38 : athlètes atteints de paralysie cérébrale

40 à 47 : athlètes de petite taille et les amputés

51 à 57 : athlètes avec une atteinte médullaire


LANCERS

1 à 13 : athlètes avec une déficience visuelle

20 : athlètes avec une déficience intellectuelle

32 à 38 : athlètes atteints de paralysie cérébrale

40 à 47 : athlètes de petite taille et les amputés

51 à 57 : athlètes avec une atteinte médullaire


Les prouesses des athlètes sont liées à leurs performances physiques, mais aussi au matériel qu’ils utilisent. Les fauteuils deviennent plus légers, plus stables, plus aérodynamiques, … Les lames pour les amputés restituent l‘énergie, elles sont fabriquées en fibre de carbone, kevlar et autres matériaux composites.

Les critères de performance en athlétisme

Règlement national d'athlétisme

Listing LHF des sportifs classifiés en athlétisme

Procédure d'homologation d'un record par l'IPC
Règlement international d’athlétisme
Ligue Belge Francophone d’Athlétisme

Records de Belgique