Aviron

Sport de plein air et d’évasion, l’aviron est présent aux Jeux Paralympiques depuis Pékin en 2008.  L’aviron est ouvert à un large panel de sportifs porteurs d’une déficience. Ce sport est accessible aux non- et mal-voyants, aux personnes paraplégiques et assimilées, aux personnes amputées et assimilées et aux infirmes moteurs d’origine cérébrale (IMOC). Il existe 3 classifications (PR1 – PR2 – PR3) qui utilisent des embarcations différentes en solo, en couple ou à 4 avec un barreur valide. Les équipages sont mixtes.

 

Trouvez un club près de chez vous

Vous pouvez également cliquez ICI pour découvrir la liste au format Word de nos clubs accueillant des sportifs déficients visuels.

Attention! Cette liste Word est mise à jour régulièrement mais la liste la plus actualisée se trouve toujours ICI.

Tout savoir sur l’aviron

Accessible aux rameurs et aux rameuses, l’aviron devint discipline paralympique en 2008 à l’occasion des Jeux de Pékin, avec quatre courses inscrites au programme.

Les épreuves se disputent dans des embarcations bien spécifiques et réglementées : le skiff (monoplace), le double-scull (biplace) et le quatre avec barreur. Les équipages des deux derniers bateaux peuvent être mixtes. Pour chaque épreuve, la distance à parcourir est de 2.000 mètres.
En handisport, l’aviron respecte les techniques de base et les règlements de la FISA (Fédération Internationale des Sociétés d’Aviron) en accord avec l’IPC (Comité International Paralympique). La FISA intègre particulièrement bien l’aviron pour les personnes déficientes puisque les rameurs paralympiques participent aux régates de la Coupe du monde et des Championnats du monde en compagnie des athlètes olympiques.

Cette discipline est un sport qui nécessite au minimum l’usage du haut du corps. Il est accessible aux personnes présentant une déficience physique, visuelle ou intellectuelle : paraplégie, quadriplégie, syndrome de Down, sclérose en plaques, infirmité motrice d’origine cérébrale (IMOC),  spina-bifida, cécité, etc.

Pour les compétitions internationales, on recense 3 catégories sportives suivant les capacités fonctionnelles des rameurs :

  • PR1 (Bras et épaules)
  • PR2 (Tronc et bras)
  • PR3 (Jambes, tronc et bras)

Des adaptations sont possibles sur les bateaux pour les rendre plus stables: bateaux plus larges, à fond plat ou avec flotteurs. L’installation de fixation de chaussures, d’assises en mousse ou de poignées moulées à la main peut être envisagée en fonction des déficiences.

Listing LHF des sportifs classifiés en aviron
Règlement international d’aviron
Règlement national d’aviron
Ligue Francophone d’Aviron