Rugby en fauteuil roulant

Le rugby, discipline paralympique, est un sport de contact qui se pratique en fauteuil roulant. Les règles du rugby en fauteuil roulant sont une combinaison des règles du rugby, du basket et du hockey. L’objectif est de franchir la ligne en portant la balle. Les contacts, parfois violents, sont autorisés et les joueurs se bloquent mutuellement avec les chaises roulantes.

 

Le rugby est un sport paralympique à destination des personnes tétraplégiques ou avec une atteinte aux quatre membres.

Trouvez un club près de chez vous

Tout savoir sur le rugby en fauteuil roulant

 

Le rugby en fauteuil roulant est un sport exclusif aux Jeux Paralympiques. Créé dans les années 1970 à Winnipeg, au Canada, par des personnes devenues quadriplégiques suite à un traumatisme rachidien au cou, il connaît la croissance la plus rapide de tous les sports en fauteuil roulant au monde. Aux Jeux Paralympiques de 1996 à Atlanta, le rugby en fauteuil roulant n’était qu’une épreuve de démonstration. Il est maintenant officiellement inscrit au programme des Jeux Paralympiques, depuis 2000 à Sydney.

Il est joué à l’intérieur par deux équipes de quatre joueurs (hommes ou femmes). Tous les athlètes doivent jouer dans un fauteuil roulant manuel et satisfaire aux normes sur la classification de l’International Wheelchair Rugby Federation (IWRF). Le but du jeu est de marquer des buts en touchant ou en traversant la ligne de but adverse tout en gardant la possession du ballon. Les joueurs portent, driblent ou passent un ballon de volley-ball tout en se déplaçant vers la zone de but adverse. Le joueur en possession du ballon doit le dribler ou le passer une fois toutes les dix secondes. Un but est marqué lorsque le joueur en possession du ballon touche la ligne de but avec deux roues. L’équipe gagnante est celle qui a marqué le plus de buts à la fin de la partie. Une partie se joue en quatre quarts temps de huit minutes chacun. Les dimensions du terrain sont les mêmes que les dimensions réglementaires d’un terrain de basket-ball. Cependant, seules les lignes de touche, de fond et du cercle central sont nécessaires.

Les athlètes reçoivent des points (classification) d’après leur capacité fonctionnelle à exécuter les habiletés ou les manœuvres associées au rugby. Plus un athlète est habile, plus sa cote est élevée. Au cours d’une partie, le nombre total de points des 4 joueurs sur le terrain ne peut excéder 8. Afin de déterminer la classification d’un athlète, les classificateurs observent sa capacité fonctionnelle à exécuter différents mouvements soit en situation d’évaluation ou au cours d’une partie. Les mouvements qui peuvent être évalués  comprennent, par exemple : manipuler le ballon, l’attraper, le passer et le dribbler; manœuvrer le fauteuil roulant, soit le faire rouler, l’arrêter et changer de direction. Les classificateurs vérifient aussi la force et le tonus musculaire des membres de l’athlète, l’amplitude de ses mouvements, ses sensations tactiles ainsi que son habileté à maintenir l’équilibre de son tronc, à se pencher, à se relever et à se retourner. La capacité fonctionnelle d’un athlète à exécuter les mouvements requis détermine sa classification, ou son nombre de points.

La pratique du rugby-fauteuil nécessite un fauteuil spécifique. Celui-ci comprend un cadre rigide à 4 roues avec une double roulette anti-bascule obligatoire et un double pare-choc spécifique au rugby. Il existe deux types de fauteuils : le fauteuil offensif et le fauteuil défensif.

 

Règlement international de rugby en fauteuil roulant
Ligue Belge Francophone de Rugby