Voile

La voile offre aux pratiquants un très agréable sentiment de liberté. Seul ou en équipage, les sportifs retrouvent tous les plaisirs de la navigation peu importe leur âge et leur handicap.

 

La voile paralympique est accessible aux sportifs déficients physiques ou visuels.

Trouvez un club près de chez vous

Tout savoir sur la voile

Ancienne discipline Paralympique, la voile est accessible à tous les athlètes ayant un handicap physique (paralysie du rachis, amputation, IMC dystrophie musculaire et la sclérose en plaques, polio ou spina-bifida) ou visuel. Pour les Jeux Paralympiques, les navigateurs s’inscriront dans l’une des deux catégories de voiliers, soit le voilier monoplace (2.4mR) ou le voilier d’équipe (Sonar). Les concurrents de la catégorie 2.4mR peuvent être admissibles à n’importe quel niveau à l’intérieur du système de classification. Une équipe Sonar peut être composée de 3 navigateurs de différents handicaps pourvu que le total de leurs points de classification n’excède pas le maximum de 14.

Les navigateurs participent au 2.4mR ou au Sonar. Chaque classe inclut un voilier par pays admissible.
Le 2.4mR (prononcé « deux point quatre mètres ») a vu le jour à Stockholm. Ce quillard monoplace de classe de construction internationale a été sélectionné pour la première fois pour les Jeux Paralympiques 2000 de Sydney, en Australie. Il existe différents modèles de 2.4mR fabriqués par de nombreux constructeurs de bateaux. Celui qui a été retenu pour les Jeux Paralympiques est le Norlin Mark III. Le 2.4mR mesure 81,28 cm de large et presque 4,3 mètres de long et jauge un peu plus de 91 cm d’eau. Le navigateur s’assoit face vers la proue et toutes les commandes sont à portée de la main. Sauf pour les épreuves spécifiques s’adressant aux navigateurs ayant un handicap, la course des 2.4mR est ouverte à tous, c’est-à-dire que tous les athlètes naviguent ensemble.
Le Sonar sélectionné pour les Jeux paralympiques d’Atlanta en 1996 était un quillard de classe internationale. Commandé habituellement par un équipage de 3 à 4 navigateurs et muni d’un spinnaker dans les compétitions ouvertes, les règlements de cette classe ont été modifiés pour les épreuves réservées aux athlètes ayant un handicap, comme par exemple les Jeux Paralympiques; l’équipage n’est donc composé que de 3 membres et le voilier est dépourvu de spinnaker. Seuls 2 des 3 membres peuvent être assis sur le tablier latéral et aucun d’entre eux n’a le droit d’être à l’avant du cockpit. Le Sonar mesure 7 m de long, presque 2,44 m de large et jauge presque 1,22 m d’eau. Conçu par le Canadien Bruce Kirby (concepteur du Laser), le Sonar est construit à Oakville, en Ontario. Sa grande stabilité, son gouvernail en-bord équilibré et son grand cockpit en font un bateau tout à fait indiqué pour les navigateurs ayant un handicap. Ces derniers sont autorisés à ajouter des sièges différents et d’autres dispositifs d’aide approuvés, pourvu qu’ils ne soient pas fixés en permanence au bateau.

Classification :

Skud18
Sonar
Voile 2,4

 

.pdf » style= »primary » size= »md » target= »_blank »]Règlement international de voile
Fédération Francophone de Yachting Belge